22/11/63

Read it in English: 🇬🇧

Certains pleurent devant des films. Moi, je pleure aussi devant des livres. Le premier devant lequel j’ai pleuré c’était Autant En Emporte Le Vent de Margaret Mitchell, lorsque j’ai lu la mort de Mélanie. Le deuxième, c’était Un Jour de David Nicholls (je ne spoilerai pas pourquoi, au cas où). Le troisième et dernier livre devant lequel j’ai pleuré c’est 22/11/63 de Stephen King. J’ai été bouleversée par la dramatique histoire d’amour entre Jake Epping et Sadie Dunhill. Maniant l’art du suspens et du fantastique comme personne, Stephen King a su me toucher comme aucun autre auteur avant lui. Ce livre est un chef-d’œuvre et son auteur est un grand Artiste de talent.

11-22-63.jpg

22/11/63, c’est l’histoire d’un professeur d’anglais, Jake Epping, qui pour des raisons inexpliquées, se retrouve propulsé dans le passé, l’Amérique des années soixante. En essayant de trouver une raison, il se souvient que la date la plus marquante de cette décennie est sûrement le 22 novembre 1963, le jour de l’assassinat de John F. Kennedy, le 35ème président des Etats-Unis. Jake Eppings se donne donc pour mission d’empêcher cette mort d’arriver. Malheureusement, il aura deux obstacles : Lee Oswald, un assassin aussi illuminé que déterminé et Sadie Dunhill dont il va tomber fou amoureux, un amour impossible entre deux personnes de deux époques différentes…

J’étais très loin d’imaginer un tel livre de la part de Stephen King. Plus habitué à du suspens un peu gothico-horreur voire morbide dans le style de The Shining, Carrie ou encore Misery, Stephen King s’est lancé ici dans un tout nouveau genre assez inattendu venant de lui. Je ne sais pas si j’aurais pu deviner qu’il en était l’auteur tant c’est différent de ce qu’il écrit d’habitude.

Du suspens, de l’amour, du fantastique, les sixties, une ambiance américaine à base de rock’n’roll et de Corvette… Tous les ingrédients sont là pour l’attention du lecteur et ne lui laisser aucun répit. C’est bien simple j’ai lu les 300 dernières pages en une journée même pas (le livre fait 934 pages). J’étais incapable de reposer le livre. Stephen King reste le roi du suspens mais ce n’est pas le même suspens que dans les livres cités ci-dessus.

Grosse attente pour la mini-série.

Sans surprise, le livre – trop long pour être adapté en film – a été adapté en une mini série de neuf épisodes. La barre a été mise très haute par Stephen King. A la lecture, je n’imaginais pas quelqu’un qui fasse aussi beau et jeune que James Franco (Jake Eppings a 35 ans au début du livre, 40 lorsqu’il revient de son voyage temporel, 41 à la fin du livre). Mais j’ai hâte de voir ce que ça va donner car je dois lui reconnaitre un certain talent. Par contre, j’avoue avoir eu une image très claire de la personne que je voyais en tant que Sadie Dunhill…

J’avais regardé le film L’Etrange Histoire de Benjamin Button quelques jours avant de lire 22/11/63. J’y ai trouvé Cate Blanchett absolument fantastique, pleine de beauté et de grâce telle une Audrey Hepburn des temps modernes. Rares sont ces femmes qui ont une élégance innée. C’est donc tout naturellement que lorsque Sadie a été décrite comme une belle femme blonde aux yeux bleus d’un mètre quatre-vingt, j’ai immédiatement pensé à cette merveilleuse actrice qui m’éblouit dans chacun de ses rôles (de Blue Jasmine à Cendrillon en passant par Monuments Men).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne connais pas Sarah Gadon, l’actrice à qui a été confié le rôle de la fiancée de Jake. Elle m’est complètement inconnue je ne peux donc pas la juger sans connaître un minimum son jeu d’acteur. Mais entre la Sadie décrite par Stephen King et la Cate Blanchett de mes pensées, c’est vrai que ça va être très difficile pour celle-ci de combler mes attentes personnelles.

Rendez-vous le mardi 16 février pour la réponse !

james-franco-11-22-63-hulu.jpg

Publicités

Un commentaire sur “22/11/63

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s