J’ai lu le livre de Nabilla

C’est l’été et comme beaucoup de personnes, c’est la période où je lis le plus de livres. C’est aussi l’époque où je me laisse tenter par de nouveaux genres et où j’adore faire des découvertes littéraires. D’accord, le livre de Nabilla n’est pas de la littérature mais j’ai laissé ma curiosité parler… 

Tout le monde connaît l’histoire. En 2013, Nabilla fait un buzz inattendu pour un simple « Allô, non mais allô quoi ! T’es une fille t’as pas de shampoing, c’est comme si je te dis t’es une fille, t’as pas de cheveux ». C’est à cette époque aussi qu’elle rencontre et se met en couple avec son amoureux, Thomas Vergara. En novembre 2014, alors qu’elle est au « top » (chroniqueuse dans l’émission à succès de Cyril Hanouna Touche Pas À Mon Poste), elle poignarde Thomas après une scène de ménage. Tempête médiatique sans précédent. 5 semaines de prison ferme. Interdiction d’entrer en contact avec Thomas. Interdiction de quitter le territoire français. Pourtant, elle brave tous ces interdits et tout le monde y va de son avis. Alors elle écrit, à 24 ans seulement, sa biographie non pas pour se justifier dit-elle, mais pour expliquer, pour que le public connaisse la vérité.

Pourquoi je me suis laissée embarquer par la Nabilla-mania ?

Comme pas mal de monde cette année-là, j’ai regardé Les Anges de la Télé-Réalité pour la première fois. J’ai été intriguée par le phénomène Nabilla. Tout le monde ne parlait que d’elle et de cette émission qui battait tous les records et j’avoue m’être laissée prendre par l’émission. Et effectivement, j’ai trouvé ce personnage (car clairement, ils jouent tous – ou presque – un rôle) plein de charisme. Si bien que lorsque sa propre émission a été lancée (Allô Nabilla – Ma famille en Californie), j’ai regardé le premier épisode. Pas très longtemps. C’était nul et sans aucun intérêt. Comme Les Anges certains diront mais disons que Les Anges semblait un peu moins surjoué. Le buzz a été spontané et inattendu. Dans la deuxième émission, on cherchait le petit mot, la petite phrase qui recréerait le même intérêt. Sans succès.

Le livre :

Il se lit assez rapidement : en 3 heures, c’est bouclé. Néanmoins, lorsqu’on a suivi Nabilla tout au long de sa « carrière », on se rend très vite compte que ce n’est clairement pas elle qui a rédigé une seule ligne. Parfois, le biographe tente d’adopter son vocabulaire mais ça semble forcé et même ridicule.

Je pense aussi qu’il y a pas mal de mensonges et que beaucoup d’événements ont été enjolivés pour les mêmes raisons que certaines séquences ont été jouées pendant les Anges. Chose dont pourtant elle se plaint dans son livre. Par exemple :

  • p.87 : elle dit que c’est avec Ayem qu’elle s’est amusée à parier sur la durée de vie d’un glaçon au soleil. Ce n’était pas avec Ayem mais avec ses collègues de télé-réalité (Samir Benzema, Alban Bartoli et Aurélie Dotremont pour ceux qui connaissent). Ayem Nour est bien venue dans les Anges 5 mais juste le temps d’une soirée, pour les 21 ans de la bimbo brune.
  • Dans la même page, elle prétend que le « Allô » a été l’apogée de ses inventions spontanées, une phrase sortie pour amuser la galerie bien après un tas d’autres événements. C’est faux, son « Allô non mais allô quoi », elle l’a dit dès le deuxième jour de l’aventure. Le reste, c’était pour confirmer son côté décalé et peut-être aussi dans l’espoir de recréer des buzz médiatiques.
  • p.89 : elle prétend qu’elle s’est disputée avec Thomas car elle voulait qu’il range son placard. C’est faux, elle lui demandait de venir l’aider à choisir sa tenue pour un casting.

Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Ce livre est surtout et avant tout, une grande déclaration d’amour pour son « Tommy », Thomas Vergara. C’est surtout à lui que s’adresse ce livre et d’ailleurs, à plusieurs moments de ma lecture, j’avais l’impression d’entrer dans leur intimité et j’en étais assez mal à l’aise. C’était à la limite du voyeurisme : je me sentais en trop.

Est-ce que je conseille ce livre ?

Non. Et pourtant, je l’ai lu sans à priori. Je reconnais que la télé-réalité est une télé poubelle mais je la regarde quand même pour passer le temps car je la trouve quand même divertissante (généralement je le fais en bossant ou en faisant le ménage). Je reconnais que Nabilla ne mérite pas sa célébrité mais je ne fais pas partie de ses « haters » et je ne la déteste pas. Je l’ai lu avec beaucoup de curiosité seulement. Mais ce livre n’est ni bon ni mauvais. Sans méchanceté aucune, il est juste inutile et il ne sert strictement à rien de le lire. Sauf si vous avez 13 ans et/ou que vous êtes fan de Nabilla. Dans ce cas, oui, je vous le conseille car vous adorerez apprendre tout sur tout sur la jolie brune.

Publicités

Un commentaire sur “J’ai lu le livre de Nabilla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s